Discussions et informations sur ce qui se passe dans le monde de l'informatique.
Répondre

mort prochaine de firefox ?

#1Messageil y a 4 mois

Un ex manitou de Firefox crie au loup ?

Article : Et si firefox était en train de mourir

A titre personnel, le loup est dans ma bergerie depuis des années pourtant après des années avec le panda. j'ai bien changé d'avis une fois, alors pourquoi pas 2 fois :maisnon:

mort prochaine de firefox ?

#2Messageil y a 4 mois

'LLo,

Moi qui ai pratiqué Netscape en redmondie avec 98 SE pour échapper au navigateur embarqué (Iexplorer) quand le guru du moment (accessoirement en tête de gondôle chez Forbes depuis comme l'homme le + riche du monde) n'y croyait encore qu'à moitié, je dirais simplement que jamais l'expression "bruler ce que l'on a adoré" ne m'a paru aussi juste, misère..! :snif
Modifié en dernier par fassil le 26 Jui 2017, 18:37, modifié 1 fois.

mort prochaine de firefox ?

#3Messageil y a 4 mois

:salut: La disparition de Firefox serait un cauchemar, surtout à un moment où ça bouge énormément chez Mozilla. Firefox fonctionne comme une fusée sous Windows mais c'est un peu la loterie sur Linux où on a une chance sur deux de pouvoir l'utiliser "confortablement" :confus: J'ai eu l'occasion d'avoir entre les mains une tablette, de ma petite fille, sous android et franchement ça fait froid dans le dos, il faut ouvrir un compte gmail et d'autres services google pour pouvoir configurer cette saloperie. La mort de Firefox serait l'avènement du 1984 numérique d'Orwell et le règne sans partage de Big-Google sur le monde, je n'ose même pas l'imaginer !

mort prochaine de firefox ?

#4Messageil y a 4 mois

Si Firefox est abandonné je pense qu'il sera récupéré en espérant que qu'il reste libre.
Sinon à part Chromium, midori ... Quels sont les autres..

@+

mort prochaine de firefox ?

#5Messageil y a 4 mois

Midori ? Faudra attendre quelques années pour qu'il soit utilisable pour une navigation moderne et sure : Pas de pub, sécurité renforcée... :siffle

mort prochaine de firefox ?

#6Messageil y a 4 mois

Je ne crois pas en la disparition du panda. Qu'il reste derrière l'aspirateur à données qu'est Chrome , c'est quasi certain, encore que tout soit possible, mais de là à ce qu'il disparaisse! Après tout, Linux est très loin derrière W$ et pourtant, il se porte de mieux en mieux. Peut-être qu'on va assister à un renouveau intéressant de ce navigateur . Tout dépendra de la capacité financière de la fondation Mozilla. Ce cri d'alarme serait-il un appel aux dons à peine déguisé ?
Cet article est assez encourageant malgré le ton critique.

mort prochaine de firefox ?

#7Messageil y a 4 mois

Ce que dit l'article et qui semble un problème extrêmement grave, c'est que si Firefox est voué à "disparaître" - c'est-à-dire à voir le part des internautes qui l'utilisent diminuer - ce n'est pas en raison de ses qualités ou défauts, c'est parce que les entreprises comme Google ou Facebook sont en train de réaliser leur objectif final : s'accaparer le net dans sa totalité. Déjà, un grand nombre d'usagers connectés confond "aller sur le net" et "aller sur facebook" - et leur seul point d'accès au net, c'est google ou facebook, autrement dit, ils n'ont accès qu'à ce qui, de la masse totale des données accessibles sur le net, est pré-filtré par ces ensembles logiciels. Google fournit pour bon nombre de gens la totalité des applications dont ils sont besoin - quelle nécessité dès lors à installer des "logiciels tiers" selon la délicate expression de Microsoft ou Apple ? la clé de la réussite aura évidemment été "la vente liée" qui ne laisse aucune chance dans l'avenir aux logiciels libres.

On est à des années lumières du web dont j'ai rêvé quand il y a une vingtaine d'années, on imaginait cet espace immatériel comme un espace de liberté, de pratiques alternatives, d'anarchie réalisée (cf. par exemple les textes militants d'Hakim Bey : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hakim_Bey ). Dès lors que les connexions internet ont gagné en débit, autour des années 2005-2006, le marché s'est emparé de la toile et l'a transformé en hypermarché géant, voire pire, en un écran sur lequel défilent des pubs dans tous les sens, et au milieu duquel, éventuellement, l'usager peut "faire" un truc qui lui paraît utile, les états ont compris qu'en favorisant la connexion du plus grand nombre, ils pouvaient exercer une surveillance et un contrôle accru des opinions. (ça me fait penser à un article lu ce matin sur la manière dont le gouvernement chinois piste les résistants ouïghour en suivant leur smartphones : http://www.numerama.com/politique/278975-pekin-renforce-sa-pression-sur-les-ouighours-en-traquant-leurs-smartphones.html ), et les entreprises spécialisées dans la collecte, le croisement et la revente de data (à commencer par les GAFA : Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, Yahoo, Twitter, LinkedIn et d'autres.) s'en donnent à cœur joie (avec en tête des projets qui n'ont plus grand chose à voir avec le web mais qui visent à déployer des réseaux d'objets et de corps connectés (à des fins extrêmement lucratives bien entendu)).

Les usagers évidemment, parce que c'est "confortable" (comme disait Korben l'autre jour dans un article), ne voient pas l'utilité de "se prendre la tête" en installant Firefox et encore moins Linux. La connaissance même d'un monde qui s’appelle Linux, ou du concept de logiciel libre, a me semble-t-il régressé depuis dix ans. Et quand on évoque les risques liés à la constitution de monopole d'une poignée d'entreprise sur le net tout entier, la majorité des auditeurs pensent que c'est juste de la parano, ou bien que c'est comme ça, on n'y peut rien, et retourne mater des vidéos de merde sur son smartphone.

Tant qu'il y aura des devs linuxiens et des serveurs sous linux, tant qu'on aura encore des ordis dans les bureaux, et pas seulement des smartphones ou des services cloud, je ne pense pas que le logiciel libre "disparaisse", et donc pas non plus les applis de Mozilla ou les applis du libre. Mais ça restera j'en ai peur un truc pour des gens comme vous et moi, un peu bidouilleurs quand même. Bref, l'avenir me paraît particulièrement sombre. Et ça n'a rien à voir avec l'ergonomie du bureau linux ou la vitesse de traitement des données par Firefox :)

mort prochaine de firefox ?

#8Messageil y a 4 mois

Danah : Ce que dit l'article et qui semble un problème extrêmement grave, c'est que si Firefox est voué à "disparaître" - c'est-à-dire à voir le part des internautes qui l'utilisent diminuer - ce n'est pas en raison de ses qualités ou défauts, c'est parce que les entreprises comme Google ou Facebook sont en train de réaliser leur objectif final : s'accaparer le net dans sa totalité. Déjà, un grand nombre d'usagers connectés confond "aller sur le net" et "aller sur facebook" - et leur seul point d'accès au net, c'est google ou facebook, autrement dit, ils n'ont accès qu'à ce qui, de la masse totale des données accessibles sur le net, est pré-filtré par ces ensembles logiciels. Google fournit pour bon nombre de gens la totalité des applications dont ils sont besoin - quelle nécessité dès lors à installer des "logiciels tiers" selon la délicate expression de Microsoft ou Apple ? la clé de la réussite aura évidemment été "la vente liée" qui ne laisse aucune chance dans l'avenir aux logiciels libres.
+1 et j'adhère entièrement à la suite de ton post :bien "La masse" et les autres (éclairés) cela peut paraître bien désobligeant pour ceux qui font partie du premier groupe mais c'est une triste réalité que nul ne peut contester aujourd'hui. :triste:

mort prochaine de firefox ?

#9Messageil y a 4 mois

Erwan a écrit :[ +1 et j'adhère entièrement à la suite de ton post :bien "La masse" et les autres (éclairés) cela peut paraître bien désobligeant pour ceux qui font partie du premier groupe mais c'est une triste réalité que nul ne peut contester aujourd'hui. :triste:


Oui, mais c'est juste une réalité statistique, sur laquelle repose d'ailleurs l'article cité sur l'avenir de Mozilla. Nous comptons (nous les adeptes du logiciel libre) pour pas grand chose de ce point de vue. Et encore, même chez les usagers de linux, je suppose qu'on ne trouve pas forcément une majorité de militants qui pourraient justifier leur choix de manière un peu plus profonde (et politique) que : "c'est cool parce que c'est friendly", ou "c'est cool parce que j'aime bien bidouiller" ou : "c'est cool parce que j'ai sauvé mon vieux pc grâce à Nux" etc..

Quand j'ai installé ma première distro Linux en 1998, j'ai découvert toute une communauté quasiment entièrement politisée, très engagée en tous cas, pour laquelle le logiciel libre, ça voulait dire beaucoup de choses passionnantes. J'ai monté un label de musique alors qu'on n'avait pas encore les débits pour faire circuler des MP3 online, et tout de suite on a tout mis en licence libre (Another Record, le premier label français sans doute a avoir adopté les licences libres et c'était bien avant les Creative Commons). Tout cela allait de soi. On tapait du code, on s'auto-formait, parce qu'on avait besoin de sites web et qu'il n'y avait pas encore des usines à blog. On apprenait à connaître l'informatique et à bidouiller par nécessité : il y a toute une génération de gens, et souvent d'ailleurs des utilisateurs de Linux ou BSD, qui se sont formés ainsi à l'informatique, sans devenir des Geek, mais en comprenant plus ou moins vaguement comment marchaient ces outils. Les utilisateurs de Manjaro, et notamment de ce forum en font partie : ils ne sont pas dans une passivité totale vis-à-vis de ce qui se passe devant leur écran, et ils savent que Chrome, ce n'est pas chromium, et encore moins Midori, et que Facebook, ça craint :)

Le problème, c'est que cette communauté n'a pas réussi à faire beaucoup d'adeptes. Et je ne crois pas malgré ce qu'on lit ici et là de la part de vieux geek en proie à la déception, que ce soit à cause des méthodes de mauvaises méthodes de travail et de communication : même si Linux avait réussi à produire la distro ultime, celle qui soit hyper user friendly, super fignolée, avec tous les drivers qui vont bien, sans que l'utilisateur ait besoin de jamais ouvrir un terminal, ça n'aurait rien changé. Parce que MSWindaube, Facebook et Google font du business, sans état d'âme, et avec des moyens extraordinaires.

Donc, plutôt que de s'en plaindre, revenons aux fondamentaux : il ne s'agit pas, et d'ailleurs ça n'a jamais été l'ambition de Mozilla ou de Linus Torvald, de conquérir le monde et de s'en mettre plein les fouilles en arnaquant des consommateurs. Il s'est toujours agi de créer des communautés alternatives autour de l'informatique, sans aller jusqu'aux "Temporary Autonomous Zone", d'hakim Bey (qui sont surtout des objets esthétiques), mais des espaces où des gens qui veulent garder un certain contrôle sur leurs machines ou souhaitent garder une liberté dans la manière de travailler, et ne veulent pas servir de cobayes béats pour les multinationales ou les états sécuritaires, se réunissent. Ce qui me paraît déjà pas mal. Et pour le moment, rien ne nous empêche par exemple d'installer Manjaro (sauf quelques difficultés techniques éventuelles) - on verra par la suite comment ça tourne :)

Répondre